10/10/2014

On n'est pas dans la M

chant-sirenes-bezed_3p82d_1le310.jpg

C'est tout de même formidable.

Pour des raisons bassement financières, qualifiées aujourd'hui de déraisonnables par la Présidente du DIP, Madame Anne Emery Torracinta elle-même, on a créé à Genève, selon la loi votée par le Grand Conseil le 17 décembre 2009, un institut universitaire de formation des enseignants (IUFE) plutôt qu'une Haute Ecole Pédagogique (HEP)

A l'époque, les députés ont cédé aux chants des sirènes que certains députés se sont efforcés de faire entendre. Ils ont fait miroiter l'attrait financier que la Confédération accorde aux universités mais pas aux HEP. Du coup, le GC n'a pas cherché plus loin. Aveuglé par cette manne financière il a dédaigné l'aspect qualitatif de la formation des futurs enseignants. Tête baissée la majorité des députés a voté en faveur de la création de cet IUFE.

Cet IUFE qui aujourd'hui est décrié tous azimuts. Suite à une pétition qui dénonce les nombreux dysfonctionnements constatés au sein de cet institut, lancée par les étudiants eux-mêmes, on en a débattu aujourd'hui lors de la session du GC.

Et maintenant, tout le monde semble d'accord.

Genève avec son IUFE s'est mis dans une sacrée "mouise"...Une belle cacade quoi! Dont il faut sortir!

AET en est bien consciente. C'est sous les applaudissements des députés qu'elle annonce donc qu'il faut, au plus vite, revoir de fond en comble toute l'organisation calamiteuse de l'institut.

Ben, y a du boulot! Qui aurait été facilement évité si, en 2009, les députés du GC avaient fait preuve de plus de bon sens, de responsabilité, d'honnêteté.

S'ils avaient un peu plus écouté ce que, avec l'Arle, nous avions, dès le début, abondamment dit.

 

Tout autre sujet, j'apprends à la lecture du bulletin du DIP "Correspondance", distribué à l'ensemble des parents d'élèves, que le cahier des charges des enseignants a été quelque peu revu. On y découvre une perle...Sachez donc que:

"Les vacances des membres du corps enseignant ont une durée de 5 semaines. Le corps enseignant prend librement ses vacances durant les vacances scolaires. Pendant le reste des périodes de vacances scolaires, il organise librement son travail. Le maître réalise également  dans cette période la compensation des heures effectuées".

 

C'est ce qui s'appelle "arranger cela comme des noisettes sur un bâton".

18:47 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

Aujourd'hui je viens de recevoir la fille d'une amie qui s'est inscrite dans ce fameux IUFE, car elle souhaite devenir enseignante á l'école primaire.
Comme elle n'avait pas eu un 4 en allemand et en anglais à la maturité, elle doit passer pendant cette année universitaire un examen du niveau de B2. Pour l'allemand cela peut se faire au Goetheinstitut ou cela pourrait aussi être le "Bulats" (http://www.bulats.org/sites/bulats.org/files/media/samplepaper.de.pdf)

Je vous invite à aller voir ce type d'examen.... il s'agit essentiellement d'exigences utiles pour une place de travail dans une entreprise.... donc il s'agit d'un vocabulaire très spécifique. Même si l'étudiant se prépare à ce type d'exament et le réussit, cela ne garantira en AUCUN CAS une maîtrise de l'allemand (et de l'anglais.... car pour cette langue le problème est le même) qui lui permettra de l'enseigner à des jeunes enfants.
Ce type d'exigence est du n'importe quoi.... et explique également pourquoi l'enseignement des langues étrangères à l'école primaire n'est pas bon, pour ne pas dire mauvais.
Mais c'est Genève.....
Je me demande par ailleurs si ceux qui ont pris cette décision connaissent l'examen.... mais probablement pas.

Écrit par : Marion Garcia Bedetti | 10/10/2014

A Genève les autorités ont l'habitude depuis quelques années de se décharger sur des organisations ou des organismes privés, parfois de simples succursales de l'étranger, pour se décharger de certaines responsabilités. Ce qui dicte le choix, en général et à part le copinage, ce sont les dénominations impressionnantes (ou ronflantes) portées par ces diverses organisations. Pas de véritable contrôle de qualité.

Écrit par : Mère-Grand | 11/10/2014

Monsieur Duval cette organisation du temps de travail et des vacances que vous montrez du doigt ne serait-ce pas une mode arrivée encore une fois des USA ou dans certaines entreprises les jeunes ne sont liés à aucun planning de présences,partent en congés ou vacances selon leur humeur
En vous lisant j'ai de suite pensé a un reportage diffusé il y peu sur une chaine TV
Il parait qu'ils sont beaucoup plus rentables et qu'ils ont enfin trouvé le sens du mot travail!
très belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 11/10/2014

Voilà donc que, théoriquement, les enseignants ont moins de vacances (5 semaines) que leur directeur d'établissement (6 semaines)...

Écrit par : Duval | 11/10/2014

@Carto et les autres:
Pour rappel, je n'accepte de publier que les commentaires dont l'auteur m'est connu.
Pour ce faire, chacun peut continuer à utiliser le pseudo qui lui plaît mais, j'exige que l'adresse email utilisée soit correcte et je demande au commentateur de me communiquer son nom et son adresse via mon adresse e-mail.
De cette manière, le commentateur reste anonyme pour les lecteurs et je suis seul à connaître son identité. De mon côté, je m'engage bien évidemment à préserver et à respecter cet anonymat.

Écrit par : Duval | 11/10/2014

Je crois savoir que la collaboration intercantonale en matière d'enseignement universitaire a permis de distribuer certains enseignements entre diverses universités romandes.
Pourquoi ne pas, dans un premier temps du moins, demander que le canton de Vaud forme les futures enseignants du primaire genevois? On pourrait leur adjoindre éventuellement ceux du Cycle si l'on trouve souhaitable de séparer de ce point de vue les enseignants du Cycle d'Orientation de ceux du Collège de Genève.
Des modification légales urgentes et des compensations financières permettraient probablement de rendre cela possible, tout en allégeant le budget de l'Université en redistribuant certains enseignants de notre système de formation malade et inefficace dans d'autres facultés de chez nous ou ailleurs.

Écrit par : Mère-Grand | 12/10/2014

Les commentaires sont fermés.