10/12/2014

On est vraiment pris pour des c...

the-voice-bientot-de-retour-sur-tf1.jpg


Je ne sais pas vous, mais moi, j'en ai un peu ras le bol de ces émissions télévisées dont on nous gave. En veux-tu en voilà, servies à toutes les sauces mais toujours sur un modèle identique...Du "Grand Journal" d'Antoine de Caunes à "Tout est permis" de Arthur en passant par "La Nouvelle Star" ou "The Voice"...


A chaque fois, on devrait croire à la spontanéité, la sincérité des "acteurs" alors qu'il n'en est rien. Chacun a un rôle à tenir, un scénario à respecter, du méchant au "simplet" de service. Et à tous les coups, comme par un heureux hasard, on nous impose la promo habituelle, le nouvel album de celui-ci, le récent livre de celui-là...

- Les "talk-show" qui surgissent et disparaissent remplacés par un autre...presque identique!

Quelques "célébrités" qu'on réunit autour d'une table et qui sont censées "débattre" librement de tel ou tel sujet, le tout dans la plus parfaite bonne humeur. Tout le monde se doit d'être rigolard, spontané, naturel. Chacun s'esclaffe aux gags de l'autre et le public, bien drillé par le chauffeur de salle, applaudit et rit sur commande.

- Les "concours" formateurs de vedettes dont, très vite, on n'entend plus parler... Un jury dont les membres, anciennes "gloires", en général, en mal d'une nouvelle reconnaissance qui récitent les fiches que la production leur a confectionnées. Des commentaires et des attitudes que, oh surprise, on retrouve à l'identique lorsqu'on découvre l'émission correspondante dans les autres pays. Toujours ce rôle à jouer, imposé par la production.

Des votes truqués jusqu'au bout des ongles! On fait perdre ou gagner le concurrent qui, bien sûr, permettra au mieux de faire grimper l'audimat. Rien à voir avec le talent auquel on pourrait croire. Peu importe, pourvu que les "gogos" prennent leur téléphone et s'imaginent ainsi apporter leur voix à leur favori. Ce qui compte surtout, c'est le prix exorbitant du coup de fil ou du SMS...

De même pour "ces jeux télévisés" où rien, absolument rien n'est spontané comme on pourrait le croire. Tout est basé encore sur un script très précis ainsi que sur les rôles soigneusement distribués et répartis.

Ainsi, la grande mode actuelle est d'inclure dans le casting une personne dont le but est d'afficher clairement son homosexualité. En passant par Dave (La France a un incroyable talent) ou Jarry (Face à la bande), l'homme se doit d'en faire trop pour, pratiquement à chaque intervention, bien faire comprendre son orientation sexuelle aux téléspectateurs. La production voudrait-elle, dans un élan de bon sens, banaliser le fait, c'est tout l'effet contraire qui, malheureusement, est obtenu: l'imbécile stigmatisation, la stupide caricature.

- Nous prendre pour des c...même lors des concerts de grosses vedettes du showbiz! Chaque intervention, entre telle ou telle prestation, semble naturelle et spontanée alors qu'encore une fois, il n'en est rien. Chaque mot est prévu, répété inlassablement dans chaque concert, ville après ville, tout au long de la tournée. Peu importe, le fan est content, il applaudit, il hurle, il croit que le gag, la flatterie lui sont destinés.

 

Tout est minutieusement préparé, calculé! De là à penser qu'il en va  de même pour les actualités que les médias nous présentent, images truquées, infos mensongères... il n'y a qu'un pas à franchir...

14:35 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Je partage votre analyse Monsieur Duval. De mon point de vue, nous sommes archi-manipulés.

Écrit par : jacques joray | 10/12/2014

Au moins vous êtes conséquent. Je ne vous ai jamais vu chez Décaillet.

Écrit par : Pierre Jenni | 10/12/2014

Les commentaires sont fermés.