28/07/2015

Ti payes, ti payes pas, t'es couillonné quand même

guérite.jpg

- Hé, salut Cyprien, "comen va to" depuis le temps?

- Hé mais! C'est vrai, ça fait une paye qu'on a pas bu un verre ensemble. Qu'est-ce que tu prends?

- Une petite 3/8, ça te va? Alors, comment? Tu me sembles contrarié.

 

- Ben, tu sais que je possède une petite vigne en ça à Molignon?

- Oui, toute petite, 117 m2. Je crois me souvenir qu'au milieu, il y a aussi une jolie guérite en pierre...

- Justement! J'te raconte... C'était même dans le Nouvelliste... L'autre jour, y a un zigoto qui a garé sa voiture tout contre la guérite. Y devait y avoir des herbes sèches, le pot d'échappement bouillant, et voilà que sans crier gare, la bagnole a pris feu!

- Nom d'un chien!

- Ben, j'te dis pas! Des flammes pas possibles. Et ça a foutu le feu à ma guérite, tout ce qui est en bois y a passé, plancher, porte, fenêtres et "tutti quanti"! Le ramdam, les flics, les pompiers...la totale.

- Dis donc, heureusement que les assurances existent, celle du zigoto va apprécier...

- Tu rigoles ou quoi? C'est ce que je croyais. J'ai pensé, c'est pas trop grave, y que des dégâts matériels, son assurance va payer la remise en état de la guérite.

- Ben, évidemment, ça semble normal!

- Que nenni! Enfin, presque. Au début, y voulaient rien savoir les bougres, y disaient que ça ne les regardaient pas, que ça ne concernait pas la casco du zigoto! Que c'était à mon assurance de payer pour ma guérite.

- Mais? C'est pas possible?! C'est lui le responsable.

- A force d'insister, y z'ont accepté de faire marcher la RC du zigoto mais...ils se sont empressés de me demander l'âge de la guérite! Qu'est-ce que j'en savais, moi. Elle est ancienne, point barre. Sur ce, ils m'ont promptement fait comprendre que pour honorer le devis de remise en état que je leur avais fait parvenir, "il est tenu compte de l'âge et de l'usure de l'objet, au moment du sinistre". Je ne peux donc réclamer des dommages que "sur la base de la valeur vénale de la chose endommagée et non la valeur à neuf"...

- Ah, la vache!

- Alors, tu comprends, oui, je suis un peu contrarié, ils ne vont payer que le 50% des travaux à effectuer, le reste est pour ma pomme. Super les assurances, non. Y a un mec qui vient foutre le feu chez toi, il est entièrement responsable mais c'est quand même en bonne partie à toi de débourser.

- Hum, oui, en fait, c'est toujours comme ça avec les assurances. Tu payes, tu payes, mais le jour où tu as un pépin, tu te fais baiser. Allé, santé quand même!

13:40 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

13/07/2015

Telle est la volonté de Dieu

Djoko.jpg

Dieu et Djoko contre Fed, le combat était inégal, Rod'g ne pouvait battre une telle paire d'adversaires...

Nole me fait penser à ces intrigants qui arpentaient la cour des grands rois.

Comment voulez-vous lutter contre celui qui en appelle ainsi au créateur, qui le flatte à coups de signes de croix, qui n'a de cesse de lever les yeux au ciel pour invoquer son aide?

Autant de rites que pratiquent de nombreux sportifs, footeux et autres qui sont du ressort de la plus affligeante stupidité. Tout comme Louis XIV, Dieu, s'il existe, aurait-il ses favoris? Ainsi, aux yeux du Tout Puissant, puisque untel est dévot, il serait "meilleur" et mériterait plus la victoire que celui-là. Voilà qui laisse....songeur!

Ceci dit, Novak Djokovic est certes un grand champion de tennis mais, à mon sens, il en va tout autrement du personnage...il a le don de m'agacer et je ne suis pas le seul. J'en veux pour preuve ce désamour que lui porte une grande part du public. Pourtant ce n'est pas faute d'essayer de plaire. Nole fait des efforts dans ce sens. Mais voilà, il en fait trop! Et ça se voit, ça se sent! Et c'est détestable...

Oui, Djoko fait tout pour paraître sympa, pour se mettre le public dans sa poche mais chacune de ses tentatives sonne faux comme soigneusement calculée. On ne trompe pas son monde si facilement!

Et l'on retient plus précisément ses mimiques désabusées, ses sourires "jaunes", son arrogance insupportable lorsqu'il rate un coup. "Comment, MOI, j'ai raté ce coup, comment est-ce possible?!". Que dire de l'attitude exécrable affichée avec son "clan", de ses coups de gueule sonores qu'il lui adresse alors que, crime de lèse majesté, sa supériorité se voit contestée, menacée. Que dire de ses soi-disant malaises qui surviennent toujours, à l'instar de Serena Williams, au "bon" moment?

Je vais probablement m'attirer des commentaires "salés" mais je suis au regret de l'écrire, à mes yeux, Djoko est certes un grand champion de tennis mais reste un parfait "faux-cul".

Jamais, on a vu Roger Federer agir de la sorte, c'est probablement pour ça d'ailleurs que sa cote d'amour est si grande...sans compter sur ses résultats qui, preuve à l'appui, font de lui à ce jour, le plus grand joueur de tous les temps!

photo (3).JPG

 

13:18 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

10/07/2015

Ce féminisme qui m'agace!

homme femme.jpg

L'article paru aujourd'hui dans la TdG m'interpelle... le sexisme au sein du tennis en général et à Wimbledon en particulier fait débat. Ainsi donc, certaines joueuses se plaignent de voir leurs matchs prendre moins d'importance que ceux des hommes. Elles se demandent pourquoi leurs prestations sont moins programmées sur les grands terrains qui accueillent en effet plutôt les matchs masculins.

Mais, bon Dieu, tout simplement parce que le tennis qu'elles présentent n'est pas le même que celui que pratiquent les hommes. Admettons-le tout de même. Excepté à de rares occasions, le tennis féminin n'a pas grand chose à voir avec le tennis masculin. A l'évidence, tout y est moins rapide, moins puissant, beaucoup moins varié, en un mot moins attrayant.

N'y voyez là rien de péjoratif, ce sont simplement deux aspects du sport qui ne sont pas vraiment comparables et qui n'ont pas la même cote de succès auprès du public. Il ne s'agit pas du tout de sexisme mais de différence.

Une différence qu'il s'agirait d'accepter. Oui, l'homme et la femme sont différents l'un de l'autre et je ne vois pas ce qu'il y a de choquant là-dedans. Ce féminisme qui prône stupidement, à tort et à travers, l'égalité entre les deux sexes commence à m'agacer.

Entendons-nous bien; il n'y a pas lieu de parler de supériorité ou d'infériorité de l'un ou l'autre mais de DIFFERENCES. Femme ou homme, chacun a ses qualités, ses défauts et surtout ses capacités propres. Ainsi, l'homme, plus fort physiquement, n'a pas les mêmes possibilités que celles de la femme. Cette différence est évidente et se fait bien sûr ressentir dans la plupart des sports, n'en déplaise aujourd'hui à certaines joueuses de tennis...

Il en va de même dans la "vraie" vie. Et pourtant, en termes de capacités, de défauts ou de qualités, la femme n'a rien à envier à l'homme, peut-être même est-ce tout le contraire.

Personnellement, je me suis souvent surpris à jalouser certains aspects féminins...

La femme! Elle est indéniablement douée d'un 6ème sens dont l'homme est pratiquement dépourvu. Elle a une vision et une gestion de la vie dont bien des hommes pourraient s'inspirer... en sommes-nous capables ou nos différences innées nous l'interdisent-elles?

Le charme, oui, osons le dire, n'est-il pas l'apanage de la femme?

La liste n'est pas exhaustive, les différences entre ces deux êtres sont multiples, pourquoi faudrait-il à tout prix les nier et prétendre à une égalité artificielle. Au contraire, ce sont nos différences qu'il faut cultiver car ce sont elles qui font la richesse de chacun des sexes.

11:28 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook