13/12/2015

Le TF accepte le port du voile à l'école

voile-ecole.jpg

Réflexion de Jean Romain à propos de cette récente décision du Tribunal fédéral, sur sa page "facebook"...

Laisser rentrer le voile musulman à l’école comme vient de trancher le Tribunal fédéral est un net recul sur la position républicaine que je défends.

Deux valeurs organisationnelles de la pensée républicaine sont la tolérance et la liberté ; et, s’autorisant de ces deux valeurs, on va prétendre, en vertu de la liberté de chacun et de la tolérance qu’il faut lui montrer, qu’on devrait accueillir comme a priori respectables toutes les traditions et tous les signes d’appartenance religieuse. Cette vision se propose donc d’étendre la tolérance qui règne dans la société civile au fonctionnement même des organes de l’Etat, ne voyant pas que c’est le second qui rend possible le premier.

S’agissant de l’école, cette vision consiste à la dissoudre dans la société civile et à traiter les élèves comme si leur jugement était déjà formé. On peut dire les choses autrement : cela consiste à ouvrir l’école aux différents groupes de pression en présupposant que l’élève jouit d’une autonomie personnelle suffisante pour s’en défendre.

L’école deviendrait ainsi le simple miroir de la société : elle sera intercommunautaire, tout comme l’est la juxtaposition des différentes communautés de la toile de fond sociale. En étendant à l’autorité publique le principe qui vaut dans la société civile, c’est une école de la destinée sociale qu’on promeut et non pas une école de la liberté.

Laisser ainsi entrer le voile à l’école, c’est laisser entrer le père et les frères de la jeune élève dans la classe. On ne voit pas dès lors qui les empêcherait de réclamer la mise à l’index de ce qui leur déplaît. Pourquoi toléreraient-ils qu’on y lise Rousseau, Voltaire ou Sartre ? Ou Rushdie ? Qu’on y parle de théorie de l’évolution ? Qu’on y mange du porc à la cantine ? Qu’on y implante un sapin de Noël dans le hall d’entrée ? (J’ai déjà expliqué ici que Noël est une fête universelle et non plus strictement communautaire).

 

 

13:02 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook

Commentaires

Le TF sera bientôt remplacé par un tribunal islamiste. Eux ils ont au moins des c...

Écrit par : norbert maendly | 13/12/2015

Constatant le voile à l'école officialisé, je ne vois pas comment dès lors la société civile pourrait ne pas tolérer toutes les demandes des musulmans ayant trait à la pratique de leur religion.

Est-on aussi prêt à accepter que les prêtres catholiques se promènent en robe dans les rues de Genève. Après tout...

Et dire que les Juifs de Genève sont encore obligés d'enterrer leurs défunts dans un cimetière qui à ma connaissance n'est pas en Suisse !

Y aurait-il des degrés dans l'exercice de la liberté religieuse ?

Écrit par : Michel Sommer | 14/12/2015

Je ne sais pas si les gifles sont encore permises. Les juges qui autorisent le voile à l'école en mériteraient plusieurs.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 14/12/2015

En fait, le TF n'a pas exactement accepté le port du voile. Il a dit que dans le canton de Saint-Gall, il n'y avait pas de bases légales suffisantes pour l'interdire. Ce qui est effectivement le cas.

Le problème est ce qu'a dit la juge du TF, Florence Aubry Girardin, minimisant le rôle du voile à l'école.

Écrit par : Jean Romain | 14/12/2015

Les juges qui ont autorisé le port du voile à l'école n'ont-ils pas perdu l'occasion de rendre véritablement service à la cause des femmes de l'islam, celle de leur émancipation, précisément, en interdisant une fois pour toutes le voile à l'école?!

Si on voulait choisir deux pensées qui permettraient un rapprochement entre religions:

"Là où est ton cœur là est ton trésor" (Jésus tout particulièrement honoré dans le coran)

"Là où il y a l'amour là il y a Dieu" (Tolstoï)

on admettrait qu'il n'est pas nécessaire de poser un voile sur ses cheveux pour cultiver du cœur ses richesses et de l'amour... aviver la flamme

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/12/2015

Le même week-end on apprend que le port du voile est soutenu par le TF et que les chemises "trop suisses" sont interdites dans une école .... on vit dans un pays formidable ! mais où va-t-on ?

Écrit par : uranus2011 | 14/12/2015

Faux. le TF ne s'est pas prononcé sur le fond!


et ce, il le fait depuis 2011, laissant la souveraineté aux cantons, à eux d'émettre leurs lois-cadre d'application en fonction de leur constitution cantonale

à moins d'une votation populaire pour ajouter 1 art sur la laïcité à la constit féd

Dangereux cette absence de prise de position du TF depuis 2011 -qui n'est pas jurisprudence donc car non sur le fond-

car en attendant, ces souverainetés cantonales indécises font le fond de commerce d'islamiques et démagogues de tous poils

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 14/12/2015

NON! FAUX! le TF ne s'est PAS prononcé SUR LE FOND!

- cette décision du TF de 2015 est un bis repetitae de 2011,

- le TF ne fait balayer que problème
sous le tapis des souverainetés cantonales,

depuis 2011!!

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 14/12/2015

uranus2011, c'est le même topo de la part du TF depuis 2011-13:

qu'il s'agisse de voile islamique, ou d'imprimés edelweiss trop suisse, dans ce filon faut s'attendre à un arrêt du TF contre


- la croix blanche sur fond rouge-sang du drapeau suisse
A moins que nos souverainetés cantonales n'existent et se dotent de lois d'application de leurs art.cadre sur la laïcité et séparation Etat-religions

à moins qu'à Genève nos parlementaires ne se réveillent,
travaillent sur du sérieux et s'engagent à ce que la constitution genevoise soit dotée des outils nécessaires: des lois-cadres & d'application des art. 2 etc:

- laïcité & séparation Etat : domaine régalien public
- religions = domaine privé

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 14/12/2015

@Arnica et suisse et genevois déshérité
Pour rappel, je n'accepte de publier que les commentaires dont l'auteur m'est connu.
Pour ce faire, chacun peut continuer à utiliser le pseudo qui lui plaît mais, j'exige que l'adresse email utilisée soit correcte et je demande au commentateur de me communiquer son nom et son adresse via mon adresse e-mail.
De cette manière, le commentateur reste anonyme pour les lecteurs et je suis seul à connaître son identité. De mon côté, je m'engage bien évidemment à préserver et à respecter cet anonymat.

Écrit par : Duval | 14/12/2015

ET dans cette logique: c'est l'interdiction de la croix sur le drapeau suisse qui attend le TF!

allez, les législateurs genevois: on s'y colle!

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 14/12/2015

Si une chemise risque de faire trop suisse à quand l'interdiction du chocolat ou des montres du pays?

Concernant les personnes musulmanes venant de l'étranger la chemise faisant un peu trop suisse n'est-elle pas précisément agent ou moyen d'intégration entre vue sur un toupin ou apprentissage d'une chanson de Dalcroze?

Fin des préparatifs scolaires des Fêtes et chants de Noël ou crèches: y eut-il une seule fois à ce sujet problèmes tant avec juifs que bouddhistes?

Quelle incompatibilité avec le coran qui célèbre la naissance virginale de Jésus?

Il y a vraiment quelque chose qui cloche...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 15/12/2015

Les commentaires sont fermés.