27/07/2016

Redoublement refusé, quand Monsieur Bugnion s'emmêle les pinceaux

redoublement-ardoise.jpg

Suite à "l'affaire Léa", une élève du Cycle d'Orientation à qui l'on a refusé le redoublement de sa dernière année (11ème) de scolarité obligatoire, Monsieur Bugnion, ex directeur de CO et député vert au Grand Conseil, s'est fendu d'un billet sur son blog qui a suscité de nombreux commentaires. Chacun y va de son avis, les uns applaudissent la décision controversée, les autres crient au scandale en prétextant que tout un chacun a droit à une seconde chance.

Jusque là, il n'y a pas de problème, chacun peut donner son avis...

Mais voilà, Léa souhaiterait redoubler cette dernière année du CO afin d'obtenir les résultats qui lui ouvriraient les portes de l'Ecole de Commerce. Elle en a réglementairement le droit. Or, dans son billet, Monsieur Bugnion argumente qu'il est préférable pour elle de fréquenter une classe préparatoire puisque " tel le maçon, elle se serait retrouvée au pied du mur, soit elle travaillait scolairement suffisamment pour passer en première année, soit elle se rendait compte que l’école n’est pas sa tasse de thé et se mobilisait pour choisir un apprentissage qui lui convienne, aidée par les enseignants de sa classe préparatoire, formés à cet effet".

Et c'est là que l'affaire se corse.

Selon Monsieur Bugnion, cette classe préparatoire, si elle est bien menée, permettrait d'accéder à l'Ecole de Commerce... Ce qu'il confirme dans l'un de ses commentaires ...L'orientation de cette élève en école préparatoire constitue sa meilleure chance et ne condamne pas son projet d'aller à l'école de commerce. En effet, si elle réussit scolairement cette année préparatoire, elle peut avoir accès à la 1ère de l'EC.

Et de me renvoyer au règlement des classes préparatoires.

Un règlement que, manifestement, Monsieur Bugnion n'avait pas consulté avant d'écrire son billet... On n'y trouve absolument rien qui accréditerait ce qu'il avance:

Classe préparatoire ECG - Filières de transition

Débouchés

Classes préparatoires à l'entrée à l'ECG;
voie Certificat option arts, communication-information, santé et socio-éducative;
Maturité spécialisée dans le domaine des arts visuels, communication-information, musique, santé et travail social;voie Certificat pour adultes option santé, socio-éducative et communication-information; Compléments de formation (adultes) en vue de l'accès aux filières ES du CFPS.


Confronté à cet état de fait, Monsieur Bugnion persiste et répond:

"Effectivement, le site du DIP ne mentionne pas cette possibilité. Sans doute un oubli? Je téléphone demain matin à l'OFPC pour en avoir la confirmation, et les références ".

Puis :

"M. Fischer, directeur du service de la formation professionnelle à l'OFPC, confirme qu'effectivement réussir une classe préparatoire donne accès à la 1ère de l'école de commerce".

Mazette! Il paraît que oui, on peut...

Sans remettre en cause ces propos je trouve la démarche un peu légère. Quelle manque de rigueur de la part de Monsieur Bugnion qui se permet de décider de l'avenir d'une adolescente de 15 ans en argumentant sur des affirmations totalement infondées. Comment peut-on accorder un quelconque crédit à un propos oral qui contredit totalement le règlement qui, lui, est très clair et qui, jusqu'à preuve du contraire, fait foi.

Depuis lors, Monsieur Bugnion a coupé court à notre "entretien" et censure le dernier message que je lui ai transmis...raison pour laquelle, je me permets d'écrire ce billet.

 

18:40 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook