Avions de combat : des joujoux pour une poignée de militaires

DCA-suisse-en-action-03.jpg

« Ils » n’ont que ce mot à la bouche SECURITE ! « Ils », les nostalgiques d’un temps complètement dépassé, les adorateurs du Général Guisan, ceux qui croient encore en une armée qui aurait soi-disant « sauvé » la Suisse et qui peut encore le faire. Pauvreté des arguments !

Alors, la sécurité, parlons-en…

Aujourd’hui encore, dans la TdG du jour, on peut lire une interview de Madame Viola Amherd, cheffe de la défense, qui, avance en priorité l’argument de la sécurité de notre pays. Une sécurité qui serait dépendante de cet achat d’avions de combat performants qui assureraient la police du ciel de la Suisse. Sécurité, sécurité, oui, oui, mais via quelles actions exactement ?

Parce que j’ai de la peine à comprendre et à imaginer ce que représente très concrètement une police du ciel ? Autant, je m’imagine que la police routière est capable d’intercepter des malfaisants en les poursuivant (sans pour autant avec des Formules 1), en instaurant des barrages routiers afin de les stopper, autant je ne vois pas ce qu’un avion de combat peut faire face à un simple avion de ligne ou un petit avion de tourisme, seul danger envisageable.  Il n’a pas vraiment énormément de choix… tout au plus l’encadrer et lui intimer l’ordre de se détourner de sa route. Ou, en dernier ressort, abattre l’intrus. Autant de possibilités qu’il est aisément possible de contrôler et gérer depuis le sol, grâce à notre DCA qui, sauf erreur, est justement chargée de telles actions.

Pauvreté des arguments. Madame Amrhed prétend que ces avions auront des tâches diverses. Reprenons :

La surveillance du ciel lors des événements semblables au WEF. Jamais un avion de combat étranger, d’où viendrait-il d’ailleurs, n’a attaqué notre pays et, encore une fois, notre DCA n’est-elle pas suffisante pour assumer cette protection ? De bons hélicoptères de combats, des drones ne seraient-ils pas plus efficaces ?

C’est une aberration par ailleurs de faire croire que c’est grâce à notre aviation que les personnalités et les chefs d’Etat acceptent de venir participer aux réunions organisées en Suisse.

Tout comme il est stupide de laisser planer la menace d’un envisageable conflit armé proche de nos frontières. On frôle le gag ce qui me rappelle « la chauve-souris », ce sketch de Bigard

http://buze.michel.chez.com/lavache/bigard_la_chauve_souris_enragee.htm

On a une chance sur dix millions de se faire mordre par une chauve-souris enragée".

… Moi j'dis qu'c'est un peu facile de foutre les jetons à tout l'monde, avec, finalement, la SEULE chance qu'on a de s'faire mordre, en occultant volontairement – excusez-moi du peu - les 9 millions 999 mille 999 autres chances qu'on a de PAS se faire mordre.
Donc, de pas mourir dans d'atroces souffrances...

Soyons sérieux, sans compter que, selon la cheffe de la défense, il faudrait 10 ans pour l’achat et la mise en place de ces avions…juste de quoi les voir démodés avant même leur mise en service !

« Si plusieurs appareils nous donnent satisfaction, alors le CF prendra sa décision finale en incluant des considérations politiques, bien sûr ». Hum ? N’est-ce pas là le fin mot de l’histoire ? Une affaire de gros sous entre gens qui s’entendent.

Cet argent sera de toute façon alloué à l’armée. Ah bon ? Il suffit pourtant d’en décider autrement, il faut simplement le vouloir, rien n’est gravé dans le marbre.

Tout aussi étonnant…cet argent servirait à remplacer d’autres systèmes d’armement qui arrivent au bout de leur durée de vie ! Serait-on au début d’un long processus d’investissement militaire, l’achat des avions de combat n’en étant que l’arbre qui cache la forêt.

Enfin, la cerise sur le gâteau. « Les femmes veulent une Suisse qui protège au mieux ses habitants ». Si si ! Comment diable faut-il comprendre ce que Madame Amherd entend par là ? Serait-ce des propos d’un autre temps, serait-on revenu aux années 50 avec l’image de cette femme gardienne du foyer, celle qui passe l’aspirateur et couche les gosses sous la haute sécurité de son homme qui, sous les drapeaux, la protège ?

Ce n’est décidément pas de cette armée dont la Suisse a besoin. Mais plutôt d’une « armée » moderne, adaptée aux réels dangers de notre époque, la cybercriminalité, les pandémies, etc. Nul besoin pour cela d’avions de combat ou de chars d’assaut.

Commentaires

  • Combien les membres de l'OTAN sont dorénavant censés consacrer à leur budget militaire ? 4% de leur PIB ? C'est peut-être cela.

  • Un simple petit virus de rien du tout met en danger la planète entière, et on veut encore acheter des avions militaires, au secours! Nos politiciens vont ramasser combien en "dessous de tables"?

  • Merci pour ces arguments stupides de bon gauchiste, qui m'ont convaincu que ces avions étaient bel et bien nécessaires!

  • Cher Monsieur, si vous me connaissiez un tant soit peu, vous vous abstiendriez de me traiter de gaucho ou de facho. Pourquoi toujours tout ramener à des tendances partisanes? Ne peut-on avoir son opinion citoyenne sans tout de suite être taxé politiquement.

  • Encore une chose, Cher Monsieur, parce que, « arguments stupides », c’est un peu court... vous auriez pu dire bien des choses en somme!
    Mais non, toujours cette pauvreté d’argumentation, bien dans la ligne, alors à mon tour de vous remercier d’amener de l’eau à mon moulin.

  • Aie aie aie Artus n'a pas prit ses antidépresseurs alors il dit des bêtises! Eh non ces avions ne sont pas nécessaire et moi je ne suis pas de gauche! Il y a quelques semaines je passais près du centre de Payerne et le bruit assourdissant des avions militaires, ne m'empêchait pas de voir les gens ...............masqués!

  • Qu'on utilise plutôt ces 6 milliards pour des tâches environnementales et sociales ! Pour la défense de notre espace anti-aérien, des missiles feront parfaitement l'affaire. Jerry Camisso

  • Je suis las de parler dans le désert. Mais je saisis cette occasion de vous relire après tout ce temps pour vous remercier de ce billet.
    Mais je ne me fais plus aucune illusion depuis que j'ai compris que nos représentants ont soit renoncé à faire leur boulot dans les législatifs, soit obéissent à des intérêts supérieurs qui ne respectent plus la volonté populaire dans les exécutifs.
    Le peuple est conditionné, la peur est alimentée artificiellement par des médias inféodés au pouvoir, la démocratie est moribonde.
    Tout cela va mal finir, et j'en suis au stade où j'appelle de mes voeux une accélération de la décadence pour faire table rase et tenter de recommencer l'aventure sur de nouvelles bases.

    Pour ce qui concerne le sujet des avions de combat, je me suis déjà exprimé sur mon blog de candidature au Conseil d'Etat lorsque j'ai compris que, pour pouvoir intervenir dans une éventuelle violation de notre espace aérien, il fallait que le pilote soit sanglé dans son cockpit et que le moteur de l'avion soit préchauffé car un avion de chasse traverse notre pays en neuf minutes.
    A cela s'ajoutait le fait que nous n'avions la capacité d'intervenir qu'aux heures de bureau. Bref, un non sens absolu.
    http://www.pierrejenni.ch/blog/35-gripen

    La réponse de nos autorité est, comme d'habitude, la fuite en avant pour éviter la remise en question. Ainsi nous aurons dorénavant droit à une surveillance permanente 24/24 dont personne n'a encore indiqué le coût et pour des évènements qui n'ont pour ainsi dire jamais eu lieu durant les cinquante dernières années.

    Le monde est devenu fou et j'ai de plus en plus le sentiment de perdre mon temps en réagissant encore. Le jour où on m'obligera à me vacciner contre la grippe saisonnière, il faudra m'enfermer et m'injecter le produit de force. Si les autorités en arrivent là, je prédis la troisième guerre mondiale.

  • Bonjour ^
    je me permet de vous donner mon avis

    L'expérience actuelle des conflits modernes comme la Syrie et maintenant la Libye montre que la composante aérienne reste prédominante même dans une guerre asymétrique.

    Il y a une différence entre la police du ciel et la guerre totale, il y a toujours une montée en puissance des rapports de forces, c'est là qu'il faut être dissuasif avec des outils comme des avions et une DCA.

    Le problème est que les grandes puissances abusent de ces rapports de force, mais la aussi ce n'est pas nouveau.

    l'OTAN regroupe regroupe des pays aux politiques contradictoires surtout depuis son élargissement à l'est. Le président Macron l'a dit " l'OTAN est en état de mort clinique" …Donc il ne faudra pas trop compter dessus...

    Pour info, la semaine dernière la Grèce à placé son aviation en état d'alerte face au revendication Turc dans la méditerranée , deux pays membres de l'OTAN…Pas très sérieux tout ca !

    Les menaces ne s'annulent pas, mais c'est leurs probabilités qui changent, et c'est cela que l' on ne le maitrise pas !
    Regarder l'évolution du monde ces 30 dernières années, même le parti Socialiste ( émission forum avec Pierre Alain Fridez ) reconnait l' utilité d'une armée et d'une aviation pour la Suisse, bien du chemin parcouru depuis 1989...

    Juste pour rappel, en 2011, Notre gentil voisin Français a fait une Guerre aérienne en 2011 en Libye...

    Et je ne vous parles pas des Russes qui sont depuis 2015 en Syrie et qui testent une série d'armement moderne composée de chars et d'avions, ceci dans une ( presque ) parfaite indifférence…
    Ca tombe bien, monsieur Poutine sera président jusqu'en 2036, on aura le temps de lui en parler...

    La guerre des chiffres des coûts d'acquisition est récurrente mais légitime, il faut juste relativiser que les dépenses pour notre défense représentent 0,8% du PIB de la Suisse qui est de 700 Millards de francs.

    Déjà en 2014 le président Obama à demandé aux pays de l'OTAN les 2% de leurs PIB, ce que Trump a évidemment réitérerez, je vous laisse faire le calcul pour la Suisse….
    Heureusement nous sommes ( encore) souverain dans nos choix et notre politique de défense. et surtout nous avons la liberté d'en discuter !

    Pour conclure, je dirai que l'espace aérien c'est comme votre amie ou votre femme, si ce n'est pas vous qui en prenez soin, c'est quelqu'un d'autre….

    Cordialement

    Didier

  • Merci Didier pour votre commentaire.
    Je me demande néanmoins quel pourrait être notre attaquant, quel pays?
    Mais, admettons (comme pour la chauve-souris)... pour atteindre la Suisse, sauf erreur, il faudrait traverser le ciel soit français, soit italien, soit allemand... ce qui me paraît vraiment pas envisageable. Je ne pense pas que nos trois voisins pensent à nous attaquer et je vois mal un avion de combat étranger le faire!
    Et pour garder ma femme....je n’ai pas besoin de lui faire des cadeaux inutiles

  • Il faut savoir que les fabriquants d`avions de chasse et de bombardiers qui exportent leurs engins font le forcing pour refiler les derniers modeles a pilotage humain avant que les modeles a pilotage par intelligence artificielle soient prets a etre livrés... justement dans cinq a dix ans. La raison en est que les frais de développement des derniers modeles (il n`y en aura pas d`autres) conventionnels doivent etre récupérés dans les quelques années restantes avant l`arrivée sur le marché des modeles sans pilote, plus performants et probablement moins chers. Tous les ingénieurs d`armement savent cela, meme les notres.

  • Dans la veine de ce que nous propose Jean :
    https://www.wired.com/story/dogfight-renews-concerns-ai-lethal-potential/?bxid=5cc9e0c024c17c766aabee2c&cndid=52112216&esrc=manage-page&source=EDT_WIR_NEWSLETTER_0_DAILY_OPT_DOWN_ZZ&utm_brand=wired&utm_campaign=aud-dev&utm_mailing=WIR_Weekly%202020-08-27&utm_medium=email&utm_source=nl&utm_term=tout-p

  • La démocratie a perdu son âme.
    La crise sanitaire aura au moins eu le mérite de nous déniaiser.
    Les institutions ne sont plus crédibles.
    Les politiques les mieux intentionnés, ceux qui ont gardé quelques illusions sur leur capacité à changer le monde selon leurs plus intimes convictions, sont toujours en retard sur l'évolution technologique.
    Uber fut le déclencheur. Soudain nous découvrions une zone grise qui a permis à cette société de "disputer" l'industrie du transport de personnes, prétendant fonctionner comme une plateforme de mise en relation plutôt qu'un distributeur de courses. Si aujourd'hui, près de 10 ans plus tard, la plupart des pays ont réagit et sanctionné ces nouveaux acteurs, ils continuent à nuire par des recours jusqu'aux dernières instances. Les lois ne sont plus adaptée.
    C'est le cas dans tous les domaines.
    Il est sidérant de vérifier que les cadres de l'armée soient si peu visionnaires alors que l'armée a toujours été à la pointe de la recherche dans tous les domaines scientifiques. La réforme de cette armée à grand-papa risque bien de couter cher, mais elle va vite s'imposer car il suffit d'un seul pays qui bascule vers le pilotage par intelligence artificielle pour que le reste du monde soit contrait d'en faire de même.
    Notre système politique est trop lent face à l'explosion de la créativité scientifique dont le partage universel favorise un développement exponentiel.
    Ces nouveaux avions de combat, quel que soit leur modèle, seront obsolètes dans dix ans à vue d'oeil, date jusqu'à laquelle notre aviation est encore fonctionnelle et suffisante. Seront alors disponibles les avions autonomes, légers, puissants, rapides et surtout bon marché sans l'armada de matériel destiné à la sécurité du pilote.

  • Achetons des avions chinois, ils sont guidés par téléportation quantique: une technologie d'avant-garde que les autres n'auront pas avant une décennie au moins ( https://fr.wikipedia.org/wiki/QUESS ).

  • De nouveaux avions de combat ne changeront rien a rien dans la vie des Suisses en temps de paix, mais employer ces milliards pour soutenir la recherche scientifique a de fortes chances de déboucher sur de nouvelles connaissances pouvant améliorer la qualité de la vie. Par ailleurs, si une guerre devait par extraordinaire se déclarer en Europe, cette armée de l`air serait une cible prioritaire et ne tiendrait probablement pas plus de quelques heures au prix de bombardements sur les civils vivant a proximité des aérodromes utilisés.

  • "Si les autorités en arrivent là, je prédis la troisième guerre mondiale."

    Ben, Pierre Jenni! Si nous en somme là c'est justement pour "éviter" la 3ème guerre mondiale!?

    Voilà où en est la France d'aujourd'hui:

    https://twitter.com/GilbertCollard/status/1299959766593286144?cn=ZmxleGlibGVfcmVjcw%3D%3D&refsrc=email

  • @maquisard
    Je ne peux publier votre commentaire sous cette forme...

Les commentaires sont fermés.